Laetitia Ajanohun

Crédit photographique
François Loupien

Résidence : mars 2022

Laetitia est née à Liège en 1978. Formée en Belgique en tant que comédienne, très vite l’envie, l’urgence d’écrire et de mettre en scène se sont manifestées en elle, tout comme le désir d’arpenter des ailleurs. 

Elle se met, alors, à élaborer des projets et à jouer dans des créations à Bruxelles, mais aussi dans plusieurs villes européennes et d’Afrique francophone. Elle collabore notamment depuis une dizaine d’années avec le Tarmac des Auteurs de Kinshasa.  Elle est co-fondatrice de la Compagnie du Risque (Paris-Bordeaux) avec la comédienne Hélène Capelle. 

Depuis 2012, elle travaille régulièrement au sein de la compagnie française Les Bruits de la Rue dirigée par Dieudonné Niangouna en tant que comédienne, ou collaboratrice artistique (Shéda, Nkenguégi, Le Kung-fu, Trust/Shakespeare/ Alléluia). Elle a écrit une vingtaine de textes de théâtre dont une partie est éditée.

Lors des saisons 2020-2021 et 2021-2022 elle est autrice associée à la Scène Nationale du Tangram à Evreux.

En mars 2022, Laetitia Ajanohun est accueillie en résidence d’écriture par La Fabrique Francophone avec le soutien d’Occitanie Livre & Lecture. 


Publications

  • La Noyée aux éditions L’Harmattan, 2011
  • Les mots sont manouches dans La scène aux ados, éditions Lansman, 2013
  • Le Décapsuleur aux éditions Passage(s), 2016.
  • Francofictions aux éditions Passage(s), 2019
  • La légende de Gauz dans Multitude (n°76), 2019
  • Déplacements, Jamais tu ne trouves le repos dans Ballast (n°9), 2020

Textes en cours

  • Conversation entre JEAN ordinaires (avec la Comédie de Caen)
  • La Déesse-mère n’a pas de visage (avec La Fabrique Francophone)

Créations à la scène

  • Hippocampe(s) : monté par l’autrice aux Riches Claires (Bruxelles), 2006
  • Ce vide en Elle : monté par l’autrice au Festival Les Récréâtrales de Ouagadougou et en Tournée au Bénin et au Togo, 2008
  • Entends-tu l’odeur de L’antilope : Bourse de la commission mixte, résidence à la chartreuse d’Avignon, 2009
  • Elle : Montée par l’autrice au Tarmac des auteurs de Kinshasa et au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinsahasa, 2010
  • Alenda : montée par l’autrice au Festival ça se passe à Kin (Kinshasa), 2017
  • Love is in the hair : mise en scène de Jean-François Auguste, 2019

Ressources

2017
Lecture RFI – Le décapsuleur (50 minutes) & bande annonce
TV5 Monde – Le focus Afrique du festival d’Avignon

2021
Entretien au Tangram (Evreux) avec Claire Nini
Afrolivresque – Rendre visibles sur scène les espaces inaccessibles aux corps noir avec Acèle Nadale