Les résidences d’auteur

Page en construction

Dans une volonté d’être au plus près des besoins des autrices et des auteurs qu’elle accueille à Cahors, La Fabrique Francophone propose différents types de résidences d’écritures et tisse des partenariats qu’avec d’autres structures culturelles et littéraires.


La résidence « focus »

    Elle a pour but d’accueillir une autrice ou un auteur lors d’un temps long et à plusieurs reprises sur une saison, afin de pouvoir imaginer des actions pertinentes et riches, en lien avec le territoire.

    Lorsqu’une autrice ou un auteur « habite un territoire » pendant deux ou trois mois, consécutifs ou non, la rencontre qui a lieu est forte, des envies naissent, des habitudes se prennent…


    Les résidences « cartes blanches »

    Considérant que de nombreux comités de lecture existent, qu’ils ont une grande compétence et une expertise précieuse des écritures dramatiques d’aujourd’hui, La Fabrique Francophone travaille sous forme de « cartes blanches » avec des structures existantes.

    Pour la saison, le choix a été fait de se concentrer sur trois de ces structures en particulier, avec qui des liens se sont tissés : le Quartier des Autrices et des Auteurs des Quartiers d’Ivry, Jeunes Textes en Liberté et les E.A.T-Occitanie qui ont tous des habitudes de fonctionnement établies de longue date.

    En plus d’accueillir un·e des autrices ou auteurs sélectionné·e·s par le comité de lecture, La Fabrique Francophone se charge d’identifier une bourse d’écriture (OL&L, CNL, Institut Français, dispositifs particuliers…) permettant à la·au résident·e d’être rémunéré·e le temps de sa résidence.


    La résidence-parcours

    Soucieuse de mettre en dialogue des autrices et des auteurs avec des publics empêchés, La Fabrique Francophone s’associe à La Chartreuse, Centre National des Écritures du Spectacle* pour développer un principe de résidence parcours en Occitanie. Il s’agit de sélectionner une autrice ou un auteur et de l’accompagner à la rencontre de plusieurs établissements de soins sur notre territoire pour y mener des ateliers d’écriture qui pourront prendre plusieurs formes selon le public concerné.

    En plus des temps d’ateliers, l’autrice ou l’auteur bénéficie aussi de temps de résidences consacrés à l’écriture et à la retranscription des ateliers. Des restitutions sont finalement organisées avec la participation des publics concernés, en public ou non. Si cette action n’est pas destinée à nourrir le projet de l’autrice ou de l’auteur, il est au contraire dédié à la rencontre et à l’échange avec les publics bénéficiaires et leurs accompagnants.


    La résidence autour de l’action culturelle et artistique

    La Fabrique Francophone partage avec ses partenaires locaux une attention particulière autour des projets d’éducation artistique et culturelle.

    Sur la saison 2022-2023, l’autrice dramatique avignonaise Sandrine Roche est l’autrice partenaire nationale de l’opération THÉA, portée par l’Office Centrale de Coopération à l’École.

    C’est donc l’occasion pour l’équipe de La Fabrique Francophone de proposer à un ensemble de partenaires concernés de coordonner un accueil de Sandrine Roche afin de favoriser la mise en place de différentes actions et leur rayonnement sur le territoire.

    Ainsi, l’OCCE46, Lot Arts Vivants, les E.A.T-Occitanie et le Conservatoire d’art dramatique du Grand Cahors allient leurs forces et compétences pour enrichir l’accueil de Sandrine Roche durant une semaine au mois de mars.

    Ce moment donnera lieu également à un Label Chartreuse, à Calligramme, librairie cadurcienne partenaire de La Fabrique Francophone.

    « L’action THÉA de l’OCCE œuvre pour le développement de l’éducation artistique et du théâtre à l’école. Elle favorise la rencontre des enfants et adolescents avec les écritures dramatiques contemporaines jeunesse et les compagnies/structures théâtrales. […] THÉA favorise la rencontre entre les écritures théâtrales jeunesse d’auteurs vivants et les enfants et adolescents : lire, voir, mettre en voix, danser, mettre en jeu… Les pratiques artistiques proposées prennent appui sur la philosophie de la coopération à l’école et s’inscrivent dans des projets de classe : le partenariat enseignant-artiste est une donnée nécessaire et essentielle, au cœur des projets THÉA. » 


    Les autrices et auteurs reçu·e·s en résidence